Tranche de vie : Nostalgie du temps

On va se le dire, on a pas eu le plus beau des étés, mais bon qu’est tu veux on ne peut rien y changer parce que même si on aimerait ça décider de la température, c’est juste impossible! La décision revient toujours à dame nature (ouin.. en passant c’est qui elle?). En plus de pas avoir eu un été incroyable, il me semble avoir à peine cligné des yeux et qu’on est déjà le premier septembre. Woo, attend minute !  Sans blague, j’ai l’impression que j’ai presque pas eu le temps d’enfiler mes petites robes, ou encore mes shorts et mes petites camisoles tellement que l’été est passé en coup de vent.

Bon, là je sais ce que vous allez me dire : Ouin, mais on a quand même eu quelques belles journées. Oui, je suis tout à fait d’accord avec vous, mais une journée c’était l’été et l’autre, l’hiver. On pouvait passer de 30 à 15 degrés, voir si c’est normal. Pis  là finalement ton été part comme il est arrivé, c’est-à-dire TRÈS rapidement. Allo, toi, oui toi, simplement pour te rappeler qu’on est le premier septembre, pis qui fait frette  sans bon sens. Bon assez chialé , c’est pas ça le point.

Tsé  quand tu prends la décision de sortir de chez toi pour aller faire une petite course (habillé en hiver, parce qu’il fait 10 degrés DÉJÀ) et qu’en revenant tu fais juste t’étendre de tout ton long sur ta pelouse et juste relaxer en regardant le ciel et les arbres. C’est là que tu réalises à quel point ça passe vite (et je dis ça parce que seigneur les arbres changent déjà de couleur que c’est même pas encore l’automne). Je sais pas si c’est uniquement moi, mais j’ai l’impression depuis quelques années, depuis la fin de mon secondaire pour être plus précise, que les semaines, les mois, mais surtout les années passent de plus en plus rapidement.

Tout ça n’a rien de négatif, au contraire, mais c’est plutôt de prendre conscience que lorsque tu es jeune, le temps n’est pas un problème, tu vis sans penser à demain. Tandis que, quand tu vieillis, tout change, tu prends des choix en fonction de demain. Ce qui fait en sorte qu’en bout de ligne,  tu ne vis pas entièrement le moment présent que tu es déjà rendu au lendemain. Je pense que c’est peut-être juste ça être adulte… et malgré que je sois maintenant une adulte (oui, parce que j’ai officiellement 21 ans ce qui veux dire que je suis considéré comme telle partout dans le monde), mais je pense que je suis encore, au fond de moi, un enfant qui a envie de prendre son temps et vivre chaque moment.

 

2 Comments

Add yours →

  1. Très beau texte Meghan, c’est tu toi et Molly lorsque vous étiez enfants?

    J'aime

  2. Wow, c’est beau ce que tu évoque, tu as de plus en plus de plume Méghan 😘

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :