Nos moments forts de Bonne fête Montréal !

Hier soir débutaient officiellement les festivités entourant le 375e anniversaire de la ville de Montréal. Dans les dernières heures, on a beaucoup entendu parlé entre autres de l’illumination du pont Jacques-Cartier mais un autre événement très attendu avait également lieu. C’est hier soir que le spectacle Bonne fête Montréal était présenté au Centre Bell!

Mise en scène par Serge Denoncourt et animée par Guy A. Lepage, cette soirée se voulait une rencontre collective, mais intimiste, de tous les montréalais, où plus jeunes comme plus vieux allaient pouvoir se reconnaître et échanger sur leurs souvenirs dans la métropole.

Voici nos moments forts de ce spectacle:

  • Les deux performances de Dead Obies. Difficile d’habiter au Québec, encore pire à Montréal, et de ne pas «tripper» sur le groupe de hip-hop originaire de Longueuil. Solide performance des six gars qui ont tout donné pour faire lever la foule qui pourtant, était assez loin de leur public habituel. En plus, l’effet combiné de l’OSM qui joue avec eux a rendu le moment complètement grandiose et magique.
  • Louis-José Houde. Devenu un véritable incontournable de l’humour, ce gars-là fait un malheur partout où il passe et cette soirée n’y fait pas exception. Avec ses histoires sur ses premières expériences de banlieusard à Montréal, sur les filles qu’il y a «rencontré» à travers les années, il a vraiment donné le ton à la deuxième partie du spectacle. D’ailleurs, chapeau à tous les humoristes présents qui ont vraiment fait une job impeccable.
  • Les numéros de l’OSM et Étienne Dupuis. C’est plutôt rare que notre génération se déplace pour de la musique classique ou de l’opéra. Alors des les intégrer avec fierté tout au long du spectacle a permis de créer des moments extrêmement touchants pour tout le monde présent au Centre Bell. La performance d’Étienne Dupuis, chanteur d’opéra, avec derrière lui la mention «NOUS VAINCRONS» sur fond d’images de cônes et de travaux sans fin était un clin d’oeil comique réussi.
  • L’animation de Guy A. Lepage. Impossible de parler de Bonne fête Montréal, sans dire bravo à Guy A. Lepage pour une animation franchement réussie. Ni complaisant, ni déplacé, Lepage s’en est donné à coeur joie pour faire réagir et rire les spectateurs, avec succès. Personne n’a été épargné par ses sympathiques vacheries: Les gens du Plateau, les gens de la Banlieue, même ceux de Québec ont été écorchés plus d’une fois.

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :