NUIT FEQ RÉUSSIE POUR FINAL STATE

Final State l’a lancé au public plus d’une fois pendant la soirée et je crois bien que le sentiment était réciproque: ON ATTENDAIT CE SPECTACLE DEPUIS LONGTEMPS!

Dès leurs premiers instants sur scène, les gars de Québec ont fait sentir qu’ils étaient là pour « tripper » avec leur public. Menés par leur front man Rick Pagano qui était dans une forme impressionnante, ils ont enchaîné leurs succès, nouveaux comme anciens, pour le plus grand plaisir des spectateurs hypnotisés par leur musique.

Deux moments chouchous de ma soirée: L’interprétation acoustique de la magnifique The Key qui a certainement fait fondre une couple de coeurs et You And I Are the Same, où le party a atteint son apogée avec des dizaines de spectateurs invités à monter sur la scène.

IMG_0774

Deuxième album

Malgré que leur deuxième album Final State ne soit sorti officiellement que depuis une semaine, on en voyait plusieurs chanter haut et fort les nouvelles pièces avec les gars sur scène. Signe que l’amour du public pour Final State n’est définitivement pas prêt de souffler. Parlez-en à la fille partie de New Richmond seulement pour venir voir le show! Réalisé en entièreté par les membres du groupe, l’album est le résultat de six mois passés seuls dans un chalet à « jammer » et écrire des chansons. La magie de Final State, c’est que les chansons sont capables de s’adapter à l’ambiance qui t’entoure. Un album où tu pars la première chanson et tu laisses défiler jusqu’à la fin à tout coup. Si vous avez envie de faire une belle découverte, il est définitivement sur ma liste de coups de coeur de l’année!

King Melrose

King Melrose est arrivé à l’Impérial Bell avec la claire intention de mettre le feu sur scène. Avec ses airs de Jacob Hoggard, l’auteur-compositeur-interprète n’a pas perdu une seconde et s’est tout de suite mis à l’aise. Les sauts sur la scène à profusion, les coups de bassins ma foi impressionnants en passant même par la balade dans la foule pour S’cuse moi, tout y était. Puis comme on pouvait s’en douter, l’interprétation de ses nombreux hits tels que Ça se danse et Ne me laisse pas tomber ont fait danser la foule qui était de toute évidence très heureuse de le recevoir à Québec. Je connaissais King Melrose pour ses rythmes accrocheurs entendus à la radio mais je dois dire suis tombée en amour avec son énergie!

Laurence Castera

Celui que plusieurs auront connu à La Voix en a fait du chemin dans les dernières années et ça parait. Son premier album vient tout juste de sortir et obtient déjà une excellente visibilité, entre autres avec l’extrait Vertige que vous connaissez sûrement déjà. Un son authentique et envoûtant de la part d’un gars tellement talentueux, on n’aurait pu demander mieux pour commencer cette soirée. Croyez-moi, Laurence Castera vous n’avez pas fini d’en entendre parler!

La prochaine soirée des Nuits FEQ se tiendra le 26 mai avec en tête d’affiche nulle autre que le nouveau coup de coeur de plusieurs, Safia Nolin. Si le spectacle s’annonce aussi électrisant que celui du 28 avril, ce sera un de vos 15$ les mieux investis depuis un bon bout!

Pour ce qui en est des gars de Final State, surveillez leur page Facebook pour ne rien manquer et leur nouvel album Final State est en vente depuis vendredi dernier!

Suivez nous sur Instagram pour ne rien manquer : @enville_web 

 

%d blogueurs aiment cette page :